killarney Irlande (rally bike fest)

Nous y étions voici nos impressions

rally bike fest Killarney

L'European H.O.G. Rally Bike fest) se tenait donc a Killarney ce mois de juin .Je vais essayer de ne pas vous faire les effets traditionnels d'une agence de voyage car je sais que la seule chose qui vous intéresse c'est: avez vous eu raison de ne pas y aller. Ma réponse sera plus "flottante" que celle prévue par les dépliants touristiques. Bonne lecture
C'est le 15 juin qu'avec Mimi nous décidons notre départ Montpellier - Roscoff pour un embarquement sur le ferry "Pont Aven" de la compagnie Brittany Ferries le lendemain a 21h 30. Prix de la traversée avec moto et sièges inclinables 171 euros (prix h.o.g.). Première agréable surprise ce bateau est une merveille, une ville flottante qui vous transforme un voyage simple en véritable croisière et a ce prix il ne fallait pas s'en priver.

Le voyage

rally bike fest Killarney ferry

Malgré le retard pris par l'équipage qui ne maîtrisait pas, a juste titre, un afflux de centaines de bécanes qu'ils falaient sécurisées, l'arrivée sur Cork se fait comme prévue a 11 h 30 dans une magnifique baie aux maisons toutes colorées. Après le débarquement et le passage succinct a la douane nous prenons la direction de Killarney situé a 80 kms plein ouest. Nous trouvons notre B.and B. très facilement et entamons notre première journée en terre Irlandaise. La première difficulté consiste dans la langue car en Irlande personne ne parle français, ni ne fera l'effort de comprendre votre anglo-franco-mediterraneen, donc apprenez impérativement un minimum d'anglais avant votre départ. On roule a gauche, a part sur les rond point la difficulté n'est pas insurmontable, bien qu'au bout de la deuxième bière je persistais a revenir a droite... Tiens puisqu'on parle de bière j'ai goûté trois Guiness, dont la new, et le verdict est tombé, ça un goût de flotte amère sans aucune finesse au palais, en fait c'est "degueu". Une dernière chose l'accent mis par les pubs sur la convivialité des Irish pubs, très surfait, la vérité est que le pub s'apparente a un bar français tradi dont le patron débordé de boulot n'a pas le temps matériel de s'occuper d'un petit couple comme nous. J'aurais du attendre les amis au lieu de partir bille entête. Par contre les restau ( les vrais pas les pubs) sont sympa on y mange très bien pour une prix raisonnable et on peut y boire du vin... français. On opte la solution de goûter un peu tous les vins proposés, sur plusieurs jours rassurez vous. C'est le vin Chilien le moins bon et le vin Californien le meilleur. Pas de cocorico donc en plus j'apprend qu'on n'a pas été foutu de battre la Suisse en foot, j'hésite a déplier mon drapeau tricolore sur la moto. Après une bonne nuit de sommeil réparateur nous enfourchons le springer départ sous la pluie visiter le ring of Kerry. 

La pluie toujours

rally bike fest Killarney pluie

Nous sommes le 18.06 et la pluie redouble d'intensité nous enfilons les combinaisons et notre visite s'annonce douloureuse pour le springer qui a du mal a encaisser les routes défoncées de ce lieu touristique. Il n'est pas rare de croiser des trous de 20 cm de profondeur sur la chaussée et celle ci quelquefois ne fait même pas la largeur d'un autobus d'autant plus stressant qu'ils sont autorisés a rouler et quand vous les croisez c'est un enfer. Même les bas cotés ne sont pas prévus pour recevoir votre deux roues en difficultés. L'oeil rivé a la route je ne peux que vous raconter ce que Mimi a vu ,une cote splendide qui s'apparente un tantinet aux falaises ne notre Bretagne bien aimée.
Au retour sur Killarney un petit passage au village H.O.G. en construction, les ouvriers s'activent. Dans la ville un peu plus d'animation des bécanes Anglaises, Hollandaises Allemandes et quelques françaises ( 73,69,01). Il faut savoir qu'a Killarney nous n'avons vu comme 2 roue qu'un scooter, les motos sont inexistantes et donc les infrastructures sont faites pour les 4 roues et quand il re-goudronne une route ils oublient volontiers de rehausser les grilles d'évacuations qui comme par hasard sont placées sur votre trajectoire. Si vous en prenez une vous repartirez avec votre fourche sous le bras... Vous ne me croyez pas regardez la photo ci contre, cette grille a rapatrié Mimi en urgence sur la France par europe assistance, bonjour la galére... explications paragraphe suivant.

Après cette journée assez épuisante un bon repas léger et une visite au pub du coin nous partons nous coucher en espérant une météo plus clémente demain.

On continue...

rally bike fest Killarney panorama

Au réveil le temps est mitigé, un bon petit dej avec le bacon traditionnel et les œufs au plat nous permets de tenir presque jusqu'au soir. Un couple de Besançon est installé, ils font le tour de l'Irlande en BM et décide d'aller camper dans les lands, courageux avec la pluie... Nous décidons de visiter la péninsule de Dingle, magnifique contrée avec des routes sensiblement de meilleures qualités. Des moutons égarés sont effectivement sur les routes. Pour connaître leurs appartenances les bergers les peignent avec de la peinture de couleur voyante. Au retour de Dingle nous passons par un endroit sublime "Connor Pass" digne des plus belles cartes postales. A noter aussi qu'il est notoire que les routes soit coupées par des ruisseaux avec des pierres glissantes qui ressemblent a un gué et qu'il est très difficile de franchir avec une bécane.
Péninsule de Dingle a midi, il ne pleut pas, étonnant?

Trous sur la route ma partenaire déguste

rally bike fest Killarney voierie

Le 20.06 au réveil la pluie et vent réunis sont toujours d'actualités. Nous sommes a notre sixième jour, un autre couple de français est présent au petit dej, ,Jean Christophe et Marie ils sont de La Rochelle et visite l'Irlande en voiture, nous sympathisons ,échange de coordonnées et c'est le départ pour le sud cette fois. La pluie et le vent balaye mon pare-brise et mes lunettes, mon visuel est trop réduit et au moment ou j'enlève mes lunettes un trou sur la route que je ne peux éviter, le springer encaisse sans broncher, moi aussi, mais pas Mimi qui prend un shoot dans les reins. Retour difficile a l'hôtel, journée foutue.
Une journée de lit pour Mimi avec une telé et des journaux british...
Ce 21.06 Mimi va mieux et on envisage d'aller visiter le parc national de Killarney pour éviter une trop longue route en bécane. Le parc est splendide mais les 5 kms a pieds dans la journée vont être fatals aux reins de Mimi en convalescence provisoire. La nuit va être un enfer et le matin du 22 la paralysie est presque totale. Je décide par manque de confiance en nos amis Irlandais (je le reconnais) et aussi par une mauvaise maîtrise de la langue, un rapatriement par Europe assistance. Ma carte bleu me le permettait. Au passage une parenthèse pour insister sur le professionnalisme d'Europe assistance, la prise en charge fut totale, les explications claires précises et régulières, l'acheminement parfait ,vous vous sentez vraiment en confiance. J'ai même reçu un soir de leur part un coup de fil dans le seul but de me remonter le moral.

Ma partenaire et photographe rapatrié

rally bike fest Killarney bonnie tyler

C'est le 24 au matin que Mimi me quitte après deux jours de lit et piqûres dans les fesses. L'ambulance part pour Cork ou un avion d'Air Lingus l'amènera a Roissy puis un transfert par Air France sur Montpellier. J'ai pas trop le moral depuis trois jours qu'on ne sors pas et me voila seul, rassuré quand même sur le sort de ma moitié. Je décide de revenir sur la concentration sachant que des potes doublé de certains membres du PSE sont sur place.
C'est le samedi 24 que le summum de la concentre est atteint un nombre impressionnant de bécanes attend le départ de la parade, j'en compte 2000 vous pouvez multiplier par 3 pour le total vu le nombre qui n'y participe pas, c'est féerique, des déguisements comme a Faak, des motos de rêve ce qui reste rare dans les rassemblements HOG. Je gare mon springer sur le coté pour prendre des photos la bannière bleu blanc rouge flotte a l'arrière malgré que l'on vient encore de faire match nul contre la Corée. L'apothéose pour moi fut le concert de Bonnie Tyler, la même voix forte et roque, en fait a l'identique qu'il y a 25 ans, rappelez vous "Married Men".

Retour par l'Angleterre

rally bike fest Killarney fishgard

C'est le dimanche 25 au matin que je prends la route du retour seul, les copains passant par Dublin,le premier trajet sera Killarney - Rosslare Harbour par Cork route du littoral un peu plus longue mais nettement meilleure que la voie directe. Puis traversée avec le ferry de Stela Line sur Fishguard par le Channel St Georges. C'est dans cette ville anglaise que la galère va commencer. D'abord les anglais ne prennent pas l'euro comme en Irlande, dur dur quand vous voulez acheter une bricole genre "un mars est ça repart" .Puis la pluie et le vent s'en mêle, de plus en plus fort tout le long du trajet, soit plus de 400 kms, pour rejoindre le deuxième embarquement sur Portsmouth au sud de Londres. Je ne peux même pas sortir ma carte tellement ça tombe dru. Après avoir quitté un premier groupe d'Hollandais et un deuxième d'Allemands je vois passer le Chapter de Nice qui embarque a la même heure que moi et m'invite gentiment dans leur groupe très structuré de 12 motos. Je décompresse, ne plus s'occuper du trajet quel pied, mal m'en a pris. C'est a une station service proche de Plymouth que je me rends compte qu'il n'embarque pas dans la même ville que moi. Je me traite intérieurement de tous les noms, je suis a 180 kms de Portsmouth il faut que je reparte seul sous une pluie diluvienne et transi de froid. Le road captain du Sun coast de Nice me briffe très rapidement sur le trajet le meilleur. "Tu suis l'A30 et la 303 sans arrêt jusqu'a la pancarte Southampton" me dit il, simple mais super efficace qu'il en soit remercié car a 21 h sur une colline a la tombée de la nuit je vois au loin les lumières du boat de Brittany ferries. Je sais que c'est le mien.L'approche de Portsmouth se fait sans mal et j'arrête mon old boy sur l'aire d'embarquement. Quelle bécane! supporter tout cela s'en broncher sans un hoquet, elle a fait sans discontinuer plus de 600 kms sous des trombes d'eau et d'une traite avec seulement 3 arrêts en station de 5 mn chacune et 40 kgs de bagages. Je lui promets une nuit calme en cale. Je suis fourbu et trempé malgré la combine. Je décide un strip sur l'aire d'embarquement pour me changer et c'est complètement sec que je franchis enfin la douane direction Caen pour une nuit sur le splendide "Normandie". Je ne garderais pas un bon souvenir du sud de l' Angleterre qui, pour le peu que j'en ai vu, ressemble a une sorte de Lot et Garonne des années 60, des prés et des vaches.

A l'honneur

rally bike fest Killarney springer

Ci contre mon springer qui mérite toute mon affection pour ne m'avoir jamais laissé tomber dans les moments difficiles.
Après avoir garé ma bécane en cale je me précipite a la cafet du ferry pour goûter un bon steak frites et un verre de rouge français, je m'endors après les coups de fils d'usage a la famille pour me réveiller 5 h après aux larges des cotes de Caen en Normandie ou avec Mimi on avait décidé de visiter la Bretagne. Ce n'est que partie remise. On est au treizième jour du voyage celui ci m'aura coûté quand même 2200 euros environ. C'est le poste essence qui a été très important sur ce coup, supérieur aux prix des trois passages en ferry.
Quelle conclusion tirée de ce périple, un petit regret c'est certain, a part le rally lui même qui était parfait. L'investissement engagé n'est pas a la hauteur du rendu. L'Irlande malgré les splendides cartons publicitaires est assez surfaite pour nous bikers ou motards. Routes en très mauvais état, il pleut, il vente très souvent, les pubs bof, dans le midi on a des bistrots typiques bien plus sympathiques. Qu'en au panorama escarpé on a les mêmes en Bretagne et encore mieux dans l'Esterel. Les B and B me font penser a la maison de ma grand mère avec les même toiles d'araignées. Je sais que je suis chauvin mais comme le dit Stéphane dans la new letter " ...2006 c'est a nouveau l'occasion de sillonner le plus beau pays du monde, le notre..." Comme il a raison, ce soir je suis chez moi avec des souvenirs plein la tête et en plus la France viens de se qualifier pour les quarts de finale de la coupe du monde. Je rêve d'un prochain voyage en Corse ou en Croatie avec les copains, au soleil, avec de belles routes, un panorama hors du commun, l'accent chantant des autochtones, des plages blanches, un pastis, des olives et pour certainement deux fois moins cher...

Reportage Alain - photos Mimi et Alain pour Tripriders.fr

rally bike fest Killarney

Logo du rally

rally bike fest Killarney

Entrée du rally

rally bike fest Killarney

Véritable croisiére

rally bike fest Killarney

Arrivée a Cork

rally bike fest Killarney

La pluie souvent

rally bike fest Killarney pluie

Beaucoup d'eau

rally bike fest Killarney kerry

Côte ouest est belle

rally bike fest Killarney ville

Le centre de Killarney

rally bike fest Killarney

Pour les pêcheurs

rally bike fest Killarney

Chateau parc de Killarney

rally bike fest Killarney

Amis du chapter de Caen

rally bike fest Killarney
Ma photo a fait le tour du web devinez pourquoi?
rally bike fest Killarney JR
JR du Legend bien présent
rally bike fest Killarney
Yves au taquet
rally bike fest Killarney
Voyage en famille pour les 75
rally bike fest Killarney sahakian
Stephan Sahakian le patron du h.o.g. France
rally bike fest Killarney plage
Plage de la cote sud
rally bike fest Killarney
Chris bikeuse et amie
rally bike fest Killarney marie legen motor
Marie dans la foule
rally bike fest Killarney
Jeff a fait le voyage aussi
rally bike fest Killarney nous tous
Retour de ma partenaire au bercail a Montpellier bien entourée.